21 décembre 2016

Les inquiétantes révélations de l’assaillant du Thalys

Ayoub El-Khazzani, l’assaillant du Thalys Amsterdam-Paris en août 2015, a été auditionné le 14 décembre dernier par un juge. Il aurait alors révélé avoir reçu des instructions précises pour prendre un billet en première classe dans le wagons 11 ou 12 du Thalys 9364 afin de cibler des militaires américains. Il a également déclaré avoir été piloté par Abdelhamid Abaaoud, suspecté d’avoir coordonné les attentats du 13 novembre 2015. Le fait que les terroristes aient accès en amont de leurs attaques à ce type d’informations sur les usagers des transports en commun est inquiétant et illustre d’une part, leur capacité d’organisation, et d’autre part, l’étendue de leur réseau qui leur permet d’être précisément renseignés.

Ce degré d’information des assaillants n’est pas sans rappeler les attaques de diligence perpétrées sur l’axe aéroport Charles de Gaulle ou du Bourget / Paris ciblant avec précision des personnes fortunées telles que les fondateurs de Gifi, un prince saoudien, des touristes qataries…

Le recours à des informateurs n’est pas l’apanage de l’EI, d’autre groupes criminels bien organisés en font usage. Derrière le constat de l’existence de ces informateurs se pose la question de l’infiltration des personnels de sites recevant du public (gares, aéroports, hôtels de luxe).