Alors que les mesures anti-terroristes se multiplient et se diversifient en France, le débat concernant l’usage de gardes armés issus de sociétés privées de sécurité fait actuellement l’actualité. Démocratisée à l’étranger et notamment dans les pays anglo-saxons, c’est une mesure qui a cependant toujours du mal à faire consensus en France, tant du point de vue de l’Etat (détenteur des pouvoirs de police) que du point de vue des entreprises (qui peuvent avoir recours à ces sociétés pour protéger leurs sites).

Pourtant, le recours aux entreprises privées de sécurité permettrait de « soulager les forces de police, épuisées par les diverses opérations notamment, l’opération Sentinelle », de « dissuader d’éventuelles nouvelles attaques terroristes » mais également feraient faire des économies à l’Etat, puisque les entreprises privées prendraient à leur charge leur sécurité, rappelle David Hornus – directeur de CORPGUARD,  au micro de France Inter.

Lien vers le dossier complet de France Inter