Chaque année, 30 000 enlèvements sont commis dans le monde. Et dans 99% des cas, les motivations sont purement financières. Une pratique crapuleuse en pleine expansion, qui ne concerne plus uniquement les hommes d’affaires et les personnalités. Quelques compagnies d’assurance se sont adaptées, en proposant des contrats « kidnap & ransom » pour couvrir ce risque devenu très élevé dans certains pays.

De Caracas à Mogadiscio, une enquête de 3 ans

C’est cet univers peu connu que le journaliste Rémi Lainé a exploré pendant plus de trois ans. Du Venezuela, pays le plus touché par le phénomène, jusqu’à Londres, en passant par le Danemark et la frontière libano-syrienne, ce documentaire va à la rencontre des acteurs de ce nouveau marché : assureurs, anciens otages et négociateurs professionnels.

Le témoignage de CORPGUARD

On y découvre notamment comment CORPGUARD, membre de l’équipe de réponse d’un assureur leader mondial du risk management, intervient dans le cadre de ces solutions assurancielles. Avec, pour mission principale, de faciliter la libération des otages le plus rapidement possible.