Voyages d’affaires : la sécurisation du personnel féminin

De plus en plus nombreuses à voyager pour affaires, les femmes peuvent être des cibles de choix (menaces, agressions, enlèvements…). Pour les entreprises, qui ont une obligation de résultat et un devoir de protection envers leurs salariés, comment garantir la sécurité de leurs collaboratrices en déplacement ? 

En 2015, une étude publiée par HRS Corporate, spécialiste des solutions hôtelières pour les entreprises, révélait que plus d’une femme sur trois appréhende les risques lors des déplacements professionnels.

Un contexte sécuritaire international toujours plus instable

Une crainte exacerbée par les menaces croissantes à travers le monde (espionnage, menace, sabotage, extorsion, kidnapping, terrorisme…). Actuellement, le Mexique, la Colombie, le Brésil, la Libye, le Nigeria, le Cameroun, l’Irak, le Pakistan et les Philippines sont les principaux pays à risques, notamment en matière d’enlèvements. En raison de leur éventuelle méconnaissance du pays, de leur isolement en déplacement et de leur train de vie, les voyageurs d’affaires peuvent être des cibles privilégiées. Un risque encore plus élevé pour les femmes, souvent considérées comme plus vulnérables et soumises à d’autres dangers, comme le harcèlement sexuel.

Sécurité des déplacements professionnels : la responsabilité de l’entreprise

Paradoxalement, les entreprises ont tendance à se concentrer sur la gestion des coûts des voyages d’affaires de leurs employés plutôt que sur leur sécurité. L’employeur a pourtant un devoir de protection envers ses salariés. Avec obligation de résultat. En cas d’atteinte à la sécurité de ses collaborateurs, les négligences de l’entreprise peuvent entraîner de graves répercussions sur les plans financier et opérationnel, mais aussi sur l’image et la réputation de l’entreprise.

Conseils pour sécuriser les déplacements à l’étranger de ses employés

Fournir à ses salariés et salariées quelques précautions de base avant le voyage permet de limiter les risques :

  • Prendre connaissance des spécificités du pays visité : conditions de vie, éventuels conflits, contexte économique et sécuritaire, religion… (consulter le site gouvernemental gouv.fr)
  • S’inscrire sur le site gouvernemental Ariane et informer son ambassade ou son consulat de son déplacement
  • Donner à son entreprise un maximum de détails sur l‘itinéraire emprunté, les hôtels réservés etc.
  • Être à jour dans ses vaccinations
  • N’informer de son voyage que les personnes qui ont besoin de le savoir
  • Faire des copies de ses documents de voyage et les transporter séparément des originaux.

Sur place, des comportements de bon sens sont recommandés afin d’éviter nombre de désagréments voire de problèmes plus graves :

  • Ne jamais rester seul(e)
  • Porter une ceinture porte-billets pour ses papiers et son argent
  • Garder ses bagages à portée de main
  • Rester vigilant(e) dans les lieux fréquentés, ne pas résister en cas de vol
  • Retirer, si possible, son argent à des distributeurs automatiques situés dans les hôtels
  • Éviter les zones isolées et mal éclairées
  • Ignorer les commentaires suggestifs
  • Ne pas laisser ses boissons sans surveillance

Enfin, dans la mesure du possible, il est conseillé d’avoir toujours sur soi un téléphone mobile, de l’argent, un sifflet, une lampe torche, une carte de la géographie locale, une photocopie de son passeport et l’adresse de son hôtel et de l’ambassade.

Un besoin ? Des questions ?

2 + 2 = ?

DUTY OF CARE